Comment récompenser les salariés engagés durant vos événements ?

Le moral des français interroge de plus en plus les acteurs de la vie publique en France : des institutions en passant par les organes décideurs et jusqu’aux entreprises. Dans le cadre du travail, le besoin de décompresser se fait également largement ressentir. A fortiori pour les salariés les plus engagés dans l’entreprise. Aujourd’hui, il s’agit d’une problématique majeure pour les services des ressources humaines de chaque groupe.

Dès lors, se pose la question de la récompense. Sous forme d'événements ? Mais alors, comment adapter les évènements internes aux problématiques sanitaires ? Qu’attendent les collaborateurs de ces évènements internes d’un nouveau genre ? Ce sont ces questions qui vont nous servir de fil rouge.

 

l'importance de récompenser les salariés les plus engagés

 

Organiser des évènements d’entreprise dans le but de récompenser les salariés les plus engagés est un marqueur de la reconnaissance de l’implication du ou des collaborateurs. En effet, la reconnaissance au travail est l’un des principaux facteurs et leviers de la motivation des salariés. Elle permet à chaque collaborateur de se sentir membre d’un groupe et de se construire une estime sociale.

La récompense permettra aussi, en fonction des circonstances, de fidéliser et de « transformer » un collaborateur engagé en véritable ambassadeur de l’entreprise, de la marque et des valeurs qu’elle véhicule. Dans tous les cas de figure, cela renforcera aussi l’engagement des collaborateurs. Une thématique particulièrement chère aux entreprises, lorsque l’on sait que d’après des études d’opinion de 2020, près de 60 % des salariés français sont désengagés au travail. Un chiffre probablement encore gonflé par la crise sanitaire et le recours de plus en plus fréquent au télétravail.

médaille course


le besoin d'activité et l'interaction : deux besoins qui deviennent vitaux

 

L’institut de sondage Gece a mené une étude sur plus de 10 000 personnes en Février 2021. Cette étude, sobrement dénommée « Enquête sur l’impact des restrictions sanitaires sur le moral des français » tend à mettre en avant plusieurs points essentiels :

 

·      40,5 % des sondés ont vu leur moral baisser depuis le début de la crise sanitaire, une situation encore plus préoccupante pour les étudiants, avec une proportion de 52 %

·      En Mars 2020, avant le premier confinement, seulement 10 % des français interrogés disaient avoir le moral en berne. En février 2021, ils sont 3 fois plus nombreux (31 %)

·      Pour une majorité des répondants, cette baisse du moral serait en partie due à la fermeture des établissements de convivialité (restaurants, cinémas, bars…).


Mais plus que tout autre chose, il semblerait que ce soit le cocktail combiné entre la baisse des loisirs et la quasi disparition des interactions qui soit à l’origine de ce moral en berne.

 

quelques pistes pour récompenser les collaborateurs les plus impliqués

 

Forts des constats dressés par l’enquête de l’institut de sondage Gece, les activités mêlant interactions et loisirs sont donc à privilégier. Les « small event » qui permettent de continuer à organiser des évènements internes tout en respectant les recommandations sanitaires peuvent être des pistes à envisager.

 

D’un point de vue concret, récompenser l’implication d’un ou de plusieurs collaborateurs peut aussi se faire en donnant la possibilité à ces collaborateurs de co-construire les évènements d’entreprise. Une idée d’autant plus facilement utilisable lorsqu'il s’agit de « small event ».

 

Mais la récompense peut aussi se faire dans le financement de projets extérieurs à l’entreprise. Des projets qui tiennent à cœur aux collaborateurs que l’on souhaite récompenser comme l’organisation d'une course ou le financement d’un projet humanitaire. Pour l’entreprise, il s’agit avant tout de bien connaître les collaborateurs, afin de leur proposer des récompenses personnalisées.

 

 course